Editos

Edito 2013

Ça y est mes poulettes, la fin du monde est passée, d'ailleurs elle est passée tell'ment vite que j'ai dû observer un temps mort… pour la saisir au fond d'ma bière. Elle est morte de fin, mais pas moi d'soif. Eh oui, la terre ne s'est pas mise en fusion… ou on aurait tous fini dans une fosse commune et personne à la-pelle pour nous enterrer. Faudra espérer qu'cette fusion d'la Haute-Sorne ne soit pas aussi une fausse-commune, mais une vraie commune. Et oui, trois futurs maires au départ… et tous sur le podium, mais un seul à l'arrivée. Même si l'Raoûl aurait préféré être un Crétin et même si Jean-Passe…
Bon l'Raoûl, en ach'tant la forge à côté d'une Couronne, il avait tout pour se mettre… en fusion… et s'la couler douce, mais mal ferré, il s'est r'trouvé dans ses p'tits souliers.
Ce noir PDC qui voulait foncer trop vite, maintenant… bronze… à l'ombre, à la troisième marche du podium. Mais aux dernières érections, pour sa décharge (pas celle de la Courte-queue des Boélons) et pour lui j'ter un confetti, on dira que l'Jean-Jean l'a…d'or, que l'Crétin est avant-dernier, et qu'lui bronze en d'sous du niveau d'maire.
Pis faut aussi dire qu'la Dette du Ch'val (des Buissonnets) a fait fort en 2012; elle a chopé une forme olympique. En ni une Nino, elle a droit viré au jaune, ce fut une année é-Stève-ale pour elle. Elle s'est d'jà lancé dans les préliminaires avec des fondues chinoises le Mardi gras d'2012 et depuis l'or y'a même son étalon d'Nard qui jaunit… parce qu'é-PCSI. Ça ce fut une surprise de thaï… mais pas d'guêpe. Du coup les noirs, piqués au vif, ont tourné l'é-talon à leurs fiefs et pendant qu'les jaunes buvaient l'champagne, eux s'tapaient des galopins à la Croix.
Mais si ces élections ont fait couler beaucoup d'encre et transpirer beaucoup d'mines, l'important (comme pourrait dire le Nard) c'est d'éponger la Dette. Mais ça c'est pas pour demain… qu'on va éponger celle d'la halle dé-faite. D'jà qu'les WC sont un ha-bite-à pro-pisse au marteau-pisseur, avec ses abreuvoirs et son béton sans f'nêtres, c'est un peu la fusion d'une écurie et d'un abri atomique. Des loges qui n'méritent pas d'éloges et un bar qui s'est barré. Heureusement qu'l'entrée béton a un certain cachet (pour le mal de tête) et qu'ça vaut l'coup d'sortir pour y rentrer… mais comme c'est nous qui payons l'entrée…
Mais pour le reste, ça mérite con-y-sorte par la p'tite porte.
Bon voilà mes poulettes, l'es-pasme qui m'était imparti arrive à d'échéance, maint'nant passons aux choses sérieuses : carnaval… c'est parti !
Et en avant… la planète-rie.
Grattez, gloussez, pondez et becquettez d'la graine d'ce 57ème carnaval jusqu'au bout de la nuit… et plus si on-tente.
Cordial'ment, votre Coq… qui vous attend pour finir c'que vous n'avez pas encore commencé et encore gros becs pour cette année deux milles treiz-intéressante !

<< Retourner à la page précédente


Sur cette page vous trouvez tous les éditos farfelus de ces dernières années. Nous allons tenter de les archiver ici pour vous faire rire! En effet, l'éditorial du journal Le Coq a toujours été une perle pondue par un de nos poulets à la plume très affûtée... bonne lecture !

2021 :: Le Coq :: Copyright Le-coq.ch